Spectacle : L’Adour n’est pas un long fleuve tranquille -